Crédit immobilier : les bons à savoir pour en souscrire un

Vous êtes en quête d’un prêt pour financer votre résidence principale ? Nous allons vous donner les bons tuyaux pour contracter un crédit immobilier.

Economiser pour l’apport personnel

L’apport personnel est la part du prix d’achat du bien immobilier que vous payez vous-même. Les banques demandent souvent un apport minimum de 10 % pour régler les frais notariés et les frais de garantie. Si vous avez une épargne, vous pouvez l’utiliser pour l’apport. Mais faites attention à retirer l’argent placé sur des produits financiers qui n’ont pas d’impact sur votre régime fiscal. Si possible, évitez de placer toutes vos économies dans l’apport. Vous devez mettre une somme de côté pour payer certains frais cachés et faire face aux imprévus.

Emprunter selon ses moyens

Utilisez un simulateur en ligne pour calculer votre capacité d’emprunt. Pour déterminer le montant que vous pouvez rembourser, vous devez prendre connaissance du montant maximal de mensualité que la banque accepte de votre part. Ce montant est en fonction de votre taux d’endettement qui doit toujours rester inférieur à 33 %. Si votre situation financière est prospère, vous pourrez emprunter au-dessus de ce plafond de 33 %. Mais vos mensualités seront plus importantes. Veillez également à ce que votre reste à vivre ne soit pas trop mince. Et si vous souhaitez emprunter une somme élevée tout en  payant des mensualités réduites, prenez une durée de remboursement plus longue. Seulement, vous devez vous assurer de payer la dernière échéance avant vos 70 printemps.

Demander l’aide d’un courtier

Le courtier est un intermédiaire entre vous et les organismes de prêt. Sa profession consiste à maîtriser et à mémoriser les différentes conditions d’emprunt et de remboursement au niveau de différentes banques pour recommander à ses clients le produit de prêt le plus adapté à ses besoins. Passer par un courtier vous fera économiser du temps et probablement de l’argent puisqu’il arrivera beaucoup mieux à négocier les taux auprès des banques. Au-delà du taux, il peut vous guider avec l’assurance emprunteur, l’exemption d’IRA (indemnité de remboursement anticipé), la garantie, …En plus, il pourra monter votre dossier de demande crédit immobilier.

Bénéficier d’un taux d’intérêt bas

Le taux est une caractéristique déterminante dans le coût total d’un crédit. C’est le pourcentage de votre capital que la banque perçoit en guise de rémunération en contrepartie de votre financement. Ce taux est appliqué selon votre profil ainsi que la nature de votre projet immobilier. Un projet risqué et avec peu de potentiel de profit pour le prêteur induira un taux plus élevé.

Prendre une assurance-crédit moins chère

L’adhésion à une assurance emprunteur est souvent exigée par les établissements de crédit pour accorder un prêt immobilier. C’est un  moyen de protection pour les prêteurs mais aussi pour les emprunteurs, en cas d’insolvabilité de ces derniers. Les niveaux de couverture varient selon le type de garantie souscrite : invalidité, décès, incapacité de travail…Le coût de l’assurance dépend de différentes conditions : votre âge, votre état de santé, votre emploi et vos activités. Utilisez les comparateurs d’assurance en ligne pour trouver la garantie la plus accessible.

Auteur de l’article : Nicolas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *